Loading
FR
IT
EN
DE
ES
FR
IT
EN
DE
ES
Le Groupe Otolithe Afficher toutes les photos
en échéance

Le Groupe Otolithe:

Ce que sait la chouette

du 19 mars au 2 juin 2024

Acceptée la carte Artsupp

Fondation Sandretto Re Rebaudengo

Fondation Sandretto Re Rebaudengo

Via Modane, 16, Turin

Fermé aujourd'hui: ouvre Jeudi à 20:00

Profil vérifié


La Fondation Sandretto Re Rebaudengo présente, du 19 mars au 2 juin, What the Owl Knows, l'exposition personnelle de The Otolith Group, qui tire son nom du travail vidéo le plus récent du duo artistique. La pratique post-cinématographique de Kodwo Eshun et Anjalika Sagar s'inspire d'une attention portée à une esthétique essayiste qui prend la forme d'une science-fiction actuelle cherchant à dramatiser les catastrophes interscalaires du Capitalocène racial. Dans le but de reconfigurer les relations intertemporelles entre le passé, présentes et futures, les recherches du Groupe Otolith proviennent souvent des œuvres existantes de compositeurs, producteurs, musiciens, poètes, théoriciens et peintres. L'approche du son de figures telles que Julius Eastman, Codona, Drexciya, Etel Adnan, Una Marson, Denise Ferreira da Silva ou Rabindranath Tagore implique une pluralité de méthodes artistiques pour repenser la force, la masse et le mouvement des images.


Cette façon de ressentir à travers les médias permet à Eshun et Sagar de visiter et de revisiter une pratique sonore de création d'images qui invite le public à écouter la vidéo comme une chorégraphie d'images en mouvement et à rencontrer le présent comme une expérience historique projetée depuis l'horizon. d'un avenir attendu. What the Owl Knows est né d'une amitié durable entre la peintre et écrivaine Lynette Yiadom-Boakye, Sagar et Eshun. L’admiration mutuelle entre les trois Londoniens constitue la base d’un travail qui vise à affirmer des affiliations obliques au sein, entre et à travers les médias. Les documentaires traditionnels et la télévision contemporaine, ainsi que les musées et les galeries, ont tendance à rechercher les motivations de l'artiste en tant que personnalité publique, pour fournir un aperçu psychologique. Au contraire, on peut dire que le travail d'Eshun et Sagar est motivé par le désir de contrecarrer la demande d'explications biographiques des institutions : l'impératif biographique qui caractérise les récits de rencontre du cinéma avec la peinture What the Owl Knows remplace une nouvelle perspective. L'œuvre met le public en phase avec le ton et la cohérence de l'attention que la peintre Lynette Yiadom-Boakye consacre au comportement et à la disposition, à la manière et aux humeurs à l'intérieur et à l'extérieur de ses peintures. What the Owl Knows vise à désarticuler le travail de peinture.


Il est content de ce qu'il ne révèle pas. Il se concentre sur les détails, s'attarde sur les fragments et travaille dans le travail négatif de décomposition de l'accumulation progressive du processus de composition. Étudiez Yiadom-Boakye alors qu'il étudie des sections spécifiques d'une toile dont nous ne pouvons pas voir l'étendue, réfléchit à son prochain mouvement, pèse la gravité des chromaticités adjacentes et enregistre l'équilibre changeant des forces chromatiques. Ce qui anime l'œuvre, c'est l'ambition de déplacer le regard du peintre, en tant qu'objet d'attention, sur la qualité de l'attention que le peintre consacre à la peinture. What the Owl Knows aspire à une poétique de la récursion, dans laquelle le public prête attention à la manière dont la vidéo numérique prête attention à la manière dont le peintre prête attention à ce qu'elle peint. dans lequel Yiadom-Boakye apparaît comme une figure singulière, une silhouette dans la lumière sodique, insoumise à la caméra, contournant les zones sauvages de la ville de Londres, choisie pour une raison précise mais non révélée. Alors que Yiadom-Boakye lit ses poèmes, dont chacun a été repensé pour et par la vidéo, une économie étroite d'expressionnisme introspectif s'empare de la mise en scène.

Lire davantage

Présentez votre carte Artsupp à l'entrée

Validité des offres :

Toujours

Entrée au musée :

5.00 € au lieu de 7.00€

Librairie :

Réduction de 10%

Expositions incluses:

Le Groupe Otolithe Danielle McKinney Mohamed Sami Diane Anselme

Autre :

10% de réduction sur la location de l'Auditorium

Autres événements prévus

à La Fondation Sandretto Re Rebaudengo

Autres expositions

à Turin

Recherches associées

YU JI Masquer
Enzo Guaricci
C'EST SACRÉ
L'ARBRE DE LA VIE