Loading
FR
IT
EN
DE
ES
FR
IT
EN
DE
ES
Échos Afficher toutes les photos
Échos Afficher toutes les photos
Échos Afficher toutes les photos
Échos Afficher toutes les photos
Échos Afficher toutes les photos
Échos Afficher toutes les photos
Échos Afficher toutes les photos
Échos Afficher toutes les photos
En cours

Échos

du 5 mai au 30 juin 2024

Acceptée la carte Artsupp

Fondation 107

Fondation 107

Via Andrea Sansovino, 234, Turin

Ouvert maintenant de 14:00 à 19:00

Profil vérifié


5 artistes, de l'Afrique à l'Europe : sculpture, peinture et installation transforment les espaces de la Fondazione 107 en une scénographie multi-ethnique. Commençons par le titre Echoes. L'Écho est le phénomène généré par une action pour se propager ailleurs, jusqu'à atteindre un obstacle et revenir en arrière, rebondir pour revenir au point de départ en prenant de nouvelles formes après avoir mis en œuvre un processus de transformation. C'est l'attitude des artistes exposés : ils partent de leurs propres connaissances, de leurs propres origines et cultures pour aller à la rencontre des autres à partir desquels puiser, retravailler et enfin restituer leur travail sous d'autres formes.

Les artistes africains invités à l'exposition sont Cyprien Tokoudagba du Bénin, Ismaila Manga du Sénégal, d'Italie, Pietro Weber, Alma Zoppegni et Luigi Farina. La contamination, motif dominant de l'exposition, impliquera également lors de l'inauguration certains musiciens (Oreste Forestieri et Michele Salituro accompagnés d'Elias Farina) qui réaliseront une performance musicale donnant la voix aux sculptures/instruments de Luigi Farina, Le « Jardin sonore ». La contamination se poursuivra au mois de juin avec le concert du groupe musical METE, gammes indiennes, rythmes africains, Jazz, funk et prog se fondront en un seul langage sonore, où les traditions musicales anciennes s'alliant à la contemporanéité donneront vie à un style raffiné. syncrétisme stylistique.

Pietro Weber construit des sculptures de tours en terre cuite projetées vers un ailleurs. Dans l'Antiquité, les tours étaient créées comme un outil d'observation pour se défendre contre l'ennemi, parfois pour repérer l'étranger, le voyageur, celui qui était prêt à partager son expérience. Au sommet des tours de Weber se trouve toujours une tête, parfois enveloppée dans un turban ou autre couvre-chef qui rappelle d'autres peuples et cultures.

Lire davantage

Présentez votre carte Artsupp à l'entrée

Validité des offres :

Toujours

Entrée au musée :

5.00 € au lieu de 8.00€

Expositions incluses:

Échos

Autres expositions

à Turin

Recherches associées

Visions
L'ARBRE DE LA VIE
SCENCES DE COULEURS
JULIE MEHRETU